Un forum pour les passionnés du cheval et de l'équitation.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Apprendre l'appuyer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joey
Admin
Admin


Messages : 261
Date d'inscription : 19/04/2009
Age : 28
Localisation : Braine-L'Alleud

MessageSujet: Apprendre l'appuyer   Dim 9 Jan - 15:35

Présentation

L'appuyer est un exercice de deux pistes dans lequel le cheval se déplace latéralement et croise ses membres. L'avant-main précède légèrement l'arrière-main, l'encolure et la tête sont infléchies dans la direction du mouvement.
Buts de l’appuyer:
- Augmenter la mobilité et la disponibilité du cheval.
- Assouplir latéralement le cheval.
- Mobiliser les postérieurs.
- Renforcer la musculature.

Attitude du cheval
Le cheval se déplace latéralement, fléchi du côté où il va, en croisant ses membres.
Il y a trois critères à respecter :
- Le cheval progresse vers l’avant.
- Le cheval se déplace latéralement.
- Le cheval reste parallèle à la paroi.

Chaque cheval a un pli qui lui convient.

Les Aides

Augmenter avant un appuyer l’impulsion et ne pas perdre la cadence : ne pas l’altérer, la précipiter ou l’atténuer.
Bien placer les épaules du cheval avant de commencer : en doublant conserver les aides d’incurvation (pli à l’intérieur).
La jambe intérieure reste à la sangle et maintient l’impulsion : elle commande l’incurvation.
La jambe intérieure donne d’abord le pli puis la jambe extérieure plus ou moins en arrière de la sangle pousse les hanches vers l’appuyer de façon discontinue.
La rêne intérieure donne l’incurvation et ne bouge plus (elle peut céder) ;
La rêne extérieure place et contrôle l’épaule extérieure du cheval : gardez un bon contact, c’est essentiel. Les deux rênes agissent en parallèle.
Le buste du cavalier reste toujours parallèle aux épaules du cheval, regardant légèrement dans la direction de l’appuyer : tournez vos épaules en direction de l’appuyer.
Le corps du cavalier va vers la main intérieure.
En portant légèrement le poids dans la direction de l’appuyer, on renforce l’action de la main intérieure.
L’appuyer peut se faire au pas, au trot, au galop et même au passage.

Conseils

Toujours doublez, avancez, et appuyez : placez la jambe intérieure à la sangle avant de doubler.
Ne laissez jamais un cheval peser plus sur une épaule que sur l’autre.
Agissez de façon discontinue avec la jambe intérieure : l’éperon, en touchant, a un effet spasmodique et fléchit le cheval (si un taon pique le cheval à la sangle, le cheval réagit et se fléchit du côté du taon).
Les aides extérieures doivent primer (surtout sur la fin de l’appuyer) comme dans l’épaule en dedans.
Ne créez pas un effet de poulie avec la main intérieure vers le garrot ou de l’autre côté de l’encolure ; placez plutôt un instant les deux mains du côté de l’appuyer puis relâchez, vous obtiendrez une augmentation de l’amplitude.
Ayez les deux rênes tendues, n’abandonnez jamais la rêne extérieure. N'ayez jamais la rêne intérieure plus tendue que la rêne extérieure, car cela bloque le mouvement : conservez une force égale entre les deux rênes.
Ne donnez pas trop de pli.
Veillez à ce que le cheval soit ployé de la nuque à la queue.
Restez bien assis dans l’axe du cheval sans surcharger un côté.
Toute correction à la marche de l’appuyer s’effectue par la jambe intérieure et la rêne extérieure.
Tournez vos épaules en direction de l’appuyer (reculez l’épaule du côté de l’appuyer) sauf si vous voulez contrecarrer le mouvement.
Recommencez inlassablement les appuyers tant que vous avez une résistance.
L’appuyer est bon, quand à la fin, vous êtes légèrement sur la rêne extérieure et sur la jambe intérieure, le cheval acceptant librement le pli.
Dans l’appuyer à gauche, arrivez au mur avec plus de jambe gauche, la rêne gauche dans la descente de main.
Pour avoir la rêne intérieure légère, utilisez la jambe intérieure.
Tachez de remplacer la rêne intérieure par la jambe intérieure (rêne très légère, juste le pli).

Apprentissage avec un Jeune Cheval

Ne demandez pas d’appuyer avant l’apprentissage de l’épaule en dedans.
Commencez au pas, calmement, lentement.
Arrondissez le cheval, obtenez une cadence, jouez sur la relaxation (faîtes quelques épaules en dedans juste avant).
Prenez le grand côté, puis sur le petit côté doublez sur la ligne du quart.
Avancez de deux ou trois foulées en conservant le pli (main intérieure, jambe intérieure) pour placer les épaules du cheval.
Reculez la jambe extérieure, touchez de façon discontinue, et continuez à agir avec la jambe intérieure bien à la sangle pour conserver le pli.
Aidez-vous de la baguette par petites touches sur la hanche extérieure du cheval.
Ne demandez pas trop de pli.
Récompensez après deux ou trois foulées latérales.
Demandez deux ou trois fois à chaque main puis recommencez les jours suivants en augmentant peu à peu vos exigences.
Demandez en doublant à partir de la ligne du milieu, puis des trois-quart, puis sur la diagonale jusqu’à la ligne du un-quart, du milieu etc…

Conseils

Prenez une cadence au pas très lente au début, décomposez le mouvement, donnez le temps au cheval de réagir.
N’hésitez pas à revenir à l’épaule en dedans si des difficultés se présentent. Entrecoupez le travail de l’appuyer par de l’épaule en dedans.
Faîtes des déplacements sur la diagonale en épaule en dedans pour familiariser le cheval au pas de côté.
Donnez moins de pli et plus de hanches avec un cheval qui apprend : mobilisation de la croupe, engagement des postérieurs.
Lorsque le cheval a compris, sollicitez son attention et sa réactivité en appuyant trois ou quatre foulées puis en marchant droit, en appuyant de nouveau etc…
Pour appuyer du coin vers le X, ou sur toute la diagonale, commencez par longer le mur deux ou trois pas, infléchissez le cheval, placez les épaules et demandez l'appuyer. Vous agissez donc tardivement avec la jambe extérieure.
Dans les doublers, placez votre jambe intérieure à la sangle avant de doubler.

Variations sur l'appuyer

L’appuyer tête au mur , encore appelé Tête au mur ou Travers est un exercice d’assouplissement dans lequel le cheval se déplace dans l’attitude de l’appuyer, incurvé du coté ou il va, tête vers le mur, hanches en dedans, avec un degré d’obliquité de 30 à 45 degrés.
Il se pratique au pas, au trot ou au galop.
A main droite par exemple, le cheval est incurvé dans le pli de l’appuyer à droite, tête vers l’extérieur, hanches en dedans.
A ne pas confondre avec la contre épaule en dedans où le degré d’obliquité est le même, la tête également vers le mur extérieur, les hanches en dedans.
La différence fondamentale est le pli.
En contre épaule en dedans le pli est inverse. Le cheval est fléchi à gauche bien qu’il soit à main droite. On parle alors de contre épaule gauche en dedans.
L’appuyer tête au mur assouplit le cheval, favorise l’abaissement des hanches et l’engagement des postérieurs, redresse l’avant-main et soumet le cheval.
Il peut s’enchaîner avec d’autres exercices ou préparer une pirouette…
C’est un exercice délicat qui demande du tact, des aides légères et précises, de fréquentes descentes de main…

_________________
flower Joey flower

Maman de deux petits monstres
Nolan ( 05.10.07 ) & Eden ( 16.08.08 )
Dix mois de différence... Pour nos parents, pas de vacances !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passion-equitation2.forumactif.org
 
Apprendre l'appuyer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» salut c'est mino,comment apprendre a pecher !!
» Lui apprendre les pieds sur un plot (photos p3)
» Apprendre à galoper
» Lui apprendre l'arrêt (travail à pied)
» comment apprendre le cabré?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion Equitation :: Equitation :: Apprentissage des figures-
Sauter vers: