Un forum pour les passionnés du cheval et de l'équitation.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'apprentissage du cheval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joey
Admin
Admin
avatar

Messages : 261
Date d'inscription : 19/04/2009
Age : 29
Localisation : Braine-L'Alleud

MessageSujet: L'apprentissage du cheval   Lun 20 Avr - 10:43

Vous savez bien que les chevaux en général ne pensent vraiment pas comme nous. Là où nos pensées touchent à la logique et sont le résultat de notre volonté ou d’expériences bien réfléchies, notre compagnon si intelligent soit-il, n’arrive jamais. La raison est simple, le cheval est fainéant par nature. Il préfère être sous un joli arbre, chasser les mouches en grignotant dans l’ombre, que de nous porter sur son dos. Si nous donnons le choix entre deux possibilités, le cheval va toujours opter pour celle qui est plus tranquille pour lui. Voilà le secret déjà levé. Sachant que lui préfère être tranquille, il nous faut mettre son apprentissage plus souhaitable, alors plus facile et confortable pour lui que d’autres solutions, tout en lui laissant la possibilité de trouver la « bonne réponse » parmi ses propres moyens et ensuite le féliciter. Cette approche lui demande de réfléchir au lieu de simplement réagir (ce qu’il ferait dans la nature). En effet c’est comme ça qu’il découvre comment apprendre. Il devient confiant parce qu’il sait trouver son chemin à travers différentes situations et ainsi échapper à l’inconfort. Dès que notre cheval commence à réaliser ce moyen, il est même un plaisir de voir comment il va à travers ses réponses pour trouver la bonne que nous espérons de lui.

Cependant pour arriver là, le chemin est long. Dans une séance d’éducation de notre cheval, il nous donnera plusieurs « mauvaises » réponses, avant même de trouver la bonne.

Si par exemple nous lui demandons de bouger ses hanches en mettant la jambe en arrière, il va probablement d’abord pousser lui-même contre la jambe pour se débarrasser, si cela ne marche pas, il va essayer d’avancer ou de faire en sorte d’éviter la pression. Finalement après plusieurs essais, il va fuir votre jambe (ou la pression) et il sera félicité. Après les caresses et une petite pause, vous demandez encore. Cette fois il n’a peut-être besoin que de deux ou trois essais pour trouver la bonne réponse, les autres « mauvaises » réponses sont déjà radiées. En faisant cet exercice pendant une semaine régulièrement, votre cheval ne va pas seulement faire le bon mouvement dès la première demande, mais il va s’exécuter avec légèreté et sans stress même si vous lui demandez un cercle entier.

Mais ...... il faut du temps et de la patience.

Il ne nous faut pas oublier un point important, les chevaux en général sont facilement découragés et frustrés, c’est pour cela aussi qu’il faut être patient et surtout consistant dans le processus d’apprentissage et dans notre manière de les guider sur les différents exercices. Si vous devenez impatient, ou perdez votre calme votre cheval va commencer à s’inquiéter. C’est aussi le cas, si vous montez la barre d’apprentissage trop haut. Son adrénaline commencera à monter, il va jouer avec le mors ou bouger la tête et la queue. Il va aller trop vite en répondant à vos demandes et ainsi perdre le bon chemin. A ce moment, le « rien apprendre » prend sa place. Chaque réponse que le cheval vous donnera, même si c’est par hasard ou routine la bonne, il n’a pas vraiment appris, au point qu’une répétition devient presque impossible pour lui. La demande de réagir par intimidation au lieu de coopération, finit toujours par la résistance, (tête levée, dos raide). Un entraîneur américain a trouvé les bons mots pour l’expliquer : si le cheval lève sa tête, son cerveau glisse vers l’encolure et il n’est plus capable de l’utiliser.

Une autre possibilité de garder en mémoire que le cheval apprend à fuir la douce pression, plutôt que la force ou la violence, c’est par exemple d’utiliser les éperons pour lui bouger les hanches. Le cheval bougera aussi, mais il se sent intimidé par votre action. Par contre en utilisant la douceur, placez d’abord ses pieds comme il se doit, pour ensuite « ouvrir la porte » avec vos aides, votre cheval choisira lui-même l’exécution correcte, et le bon apprentissage suit sa course.

Un apprentissage qui tient compte du bon mental de votre cheval et son bien-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passion-equitation2.forumactif.org
 
L'apprentissage du cheval
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apprentissage du couché !
» Travail "au pneu" - apprentissage de la traction
» Longe, apprentissage etc...
» Apprendre le mors à un jeune cheval
» Apprentissage du Quiebro, quelle methode?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion Equitation :: Cheval :: La psychologie-
Sauter vers: