Un forum pour les passionnés du cheval et de l'équitation.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Acheter son cheval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joey
Admin
Admin


Messages : 261
Date d'inscription : 19/04/2009
Age : 28
Localisation : Braine-L'Alleud

MessageSujet: Acheter son cheval   Ven 27 Jan - 16:31

Introduction

Avoir son propre cheval est un rêve pour de très nombreux cavaliers. Cependant, il s'agit d'une énorme responsabilité avec des conséquences pouvant s'étaler sur plusieurs années.
Dans ces conditions, il est indispensable de bien y réfléchir et de s'organiser en amont avant de prendre une décision sur un coup de tête.
Dans ce dossier, nous allons vous apporter des pistes pour vous aider à préparer cet événement. Mais, nous ne vous donnerons pas de recettes universelles, ni de budgets car chaque cas est différent. En effet, entre un cheval de compétition en pension dans un centre équestre de la région parisienne et un poney de promenade hébergé dans un pré, les besoins sont complètement différents.


Hébergement

C'est souvent la question déterminante autour de laquelle va se forger le projet d'achat du cheval. Plusieurs possibilités existent selon les désirs du cavalier et ses besoins :
- pré lui appartenant.
- pré loué.
- pension dans une écurie de propriétaire.
- pension dans un centre équestre.

Pré appartenant au propriétaire

Cette solution convient à des chevaux rustiques, même si un abri et des clôtures adaptées sont indispensables. Dans ces conditions, le cheval ne nécessite pas d'avoir un exercice quotidien mais le propriétaire doit lui apporter lui-même les soins quotidiens : alimentation et eau, contrôle de l'état du cheval, entretien de l'abri et de la pâture, etc...
Le plaisir d'avoir son cheval chez soi ne doit pas faire oublier les contraintes découlant de cette situation. Quand il fait froid ou qu'il pleut, il peut devenir difficile de trouver la motivation suffisante. Monter son cheval peut également devenir problématique quand les terrains sont impraticables et quand son degré de saleté s'élève.
Un autre problème réside dans le fait d'être seul et, même si on ne souhaite pas faire de compétition, un propriétaire isolé peut ignorer des problèmes de santé ainsi que rencontrer des difficultés insolubles au niveau technique ou comportemental.
D'autre part, il est néfaste pour un cheval de rester seul car il a besoin de compagnie. Il est alors intéressant de prendre un cheval, un poney ou un âne à la retraite (vous pouvez contacter des associations spécialisées). Une autre solution est de partager son pré (gratuitement ou non) en sachant qu'il est indispensable de bien s'entendre avec la personne choisie. Cela permet également de partager les corvées.
En connaissant ces difficultés, vous devez alors prendre vos précautions :
- étudier les possibilités d'entraînement et de promenades quelque soit la météo.
- se renseigner auprès des agriculteurs locaux pour l'entretien des pâtures et la récupération du fumier.
- vérifier que les installations sont sécurisantes et fonctionnelles (abri, clôtures, fumière, sellerie,...

Pré loué par le propriétaire

Cette solution est assez proche de la précédente mais l'entretien des abris et des chevaux n'est pas toujours à la charge des propriétaires. En effet, il existe plusieurs formules de l'entretien complet par le propriétaire des lieux à un entretien partagé entre les propriétaires des chevaux hébergés.
Selon le fonctionnement choisi, cet hébergement a l'avantage de partager les charges, de donner des compagnons à votre cheval, d'avoir un œil extérieur sur son évolution et de partager ses expériences comme les conseils.
Par contre, il faut rester prudent par rapport au propriétaire qui n'est pas toujours un spécialiste des chevaux et qui a parfois des connaissances empiriques et inadaptées.
Exemple de prix :
- uniquement au pré : 80 à 170 € par mois.
- au pré la journée, au box la nuit : 170 à 250 € par mois.

Pension dans une écurie de propriétaires

Cette forme d'hébergement permet aux propriétaires d'être déchargé de tout entretien. En cas d'empêchement du propriétaire, le cheval peut également être sorti, voire entraîné. Selon l'encadrement, le propriétaire peut bénéficier d'un moniteur ou d'un entraîneur. Certaines écuries sont spécialisées dans certaines disciplines et/ou dans la compétition.
Une sécurité pouvant être apportée est la surveillance permanente des chevaux.
Le fait d'être encadré est important en permettant de garder les pieds sur terre, en augmentant et en diversifiant ses expériences et ses compétences.
Exemple de prix :
- Sans installation sportive : 250 à 320 € par mois.
- Avec installations sportives : 400 à 650 € par mois selon les installations et les services fournis.

Pension dans un centre équestre

Dans ce milieu, le propriétaire n'a pas à se charger de l'entretien. Son cheval peut être sorti ou entraîné en son absence.
L'intérêt primordial est le fait de bénéficier d'un encadrement qualifié pour progresser. Les jeunes propriétaires continueront à fréquenter des cavaliers de leur âge.
Par contre, en fonction des installations, le propriétaire devra laisser la priorité aux reprises collectives.
Exemple de prix :
- 400 à 650 € par mois selon les installations et les services fournis.


Alimentation

Cette préoccupation est déterminante pour ceux qui hébergent leur chevaux mais elle reste primordiale pour tous. En effet, le propriétaire reste responsable de son cheval en toutes circonstances et donc, de la qualité et de l'adaptation de son alimentation.

Fourrages

Si le cheval est rustique et n'a qu'une activité occasionnelle, il peut se contenter de l'herbe de son pré. Celui-ci doit mesurer un minimum d'un hectare par cheval et l'herbe être de bonne qualité. Dans ces conditions, l'entretien du pré est indispensable : rotation des parcelles, voire engrais et semis.
Quand le terrain est dégradé, il est nécessaire de compléter l'alimentation avec du foin.
Si le cheval vit en box, il est indispensable qu'il ait du fourrage à disposition. Dans les cas spécifiques de problèmes médicaux (allergie, emphysème, embonpoint, coliques,...), le cheval peut être placée sur un autre type de litière tel des copeaux de bois ou du lin. Cependant, du fourrage reste indispensable pour le transit intestinal et pour le moral du cheval. Dans ce cas, il faut le distribuer mouillé pour le dépoussiérer. Sa distribution peut se faire par terre si le cheval ne le gaspille pas ou dans une mangeoire "spécial foin". En effet, les râteliers entraînent des chutes de poussière sur le cheval, et muscle le cheval à l'envers. S'ils sont placés à faible hauteur, le cheval peut se coincer un membre à l'intérieur comme avec le filet à foin (surtout lorsqu'il est vide), notamment avec les chevaux qui grattent le sol en mangeant.

Rations

Si le pré abrite plusieurs chevaux, il est très délicat de les nourrir ensemble en liberté. En effet, c'est une source d'accidents à cause des bagarres occasionnés à ce moment. D'autre part, les chevaux dominés mangeront moins et l'excitation engendrée dans ces moments rendront l'assimilation de qualité plus faible.
Lorsqu'il n'y a qu'un ou deux chevaux (s'entendant bien), les rations peuvent être distribuées dans des mangeoires individuelles. Si celles-ci ne sont pas fixées sur un support tel une paroi, il est utile de les lester ou de les placer dans un pneu adéquat pour éviter que les chevaux ne les renversent.
Pour les chevaux s'alimentant au pré, il existe la solution d'un ou plusieurs blocs d'aliments en libre service que les chevaux peuvent lécher ou croquer à leur convenance. Cet aliment ne se dégrade pas sous la pluie et peut être poser à même le sol.
En ce qui concerne les rations en elles-mêmes, il est conseillé d'utiliser des aliments sous forme de granulés. En effet, l'alimentation traditionnelle engendre de nombreuses difficultés : approvisionnement de qualité constante, équilibre des rations, préparation et stockage. L'utilisation d'aliments spécifiquement équin est, bien sûr, incontournable, le cheval et la vache n'ayant absolument pas le même système digestif. Le choix de la marque et de la gamme dépendra notamment de l'activité fournie par le cheval, son âge et son degré de rusticité.

Entretien de l'abri

L'abri peut avoir un sol en terre ou en béton. Dans ce dernier cas, il est indispensable de lui procurer une litière en paille (de blé, de préférence). Un entretien régulier (curage et repaillage) est indispensable pour avoir une hygiène correcte.
Dans tous les cas, le cheval appréciera toujours de se coucher dans un endroit sec et chaud quand il pleut ou qu'il gèle.

Abreuvement

Le cheval doit pouvoir bénéficier d'une eau en libre service et de bonne qualité. Il est indispensable de savoir qu'un cheval peut consommer jusqu'à 100 litres par jour quand le temps est chaud et/ou venteux.
Certains chevaux aiment patauger dans leur abreuvoir si la forme de celui-ci s'y prête ce qui pose le problème de l'entretien.
En hiver, le gel est un réel problème que le cheval soit en box ou au pré. Dans un premier temps, il faut prendre des mesures préventifs en plaçant l'abreuvoir à l'abri du vent.

Stockage

Pour des raisons de sécurité et d'hygiène, il est fortement déconseillé d'entreposer les fourrages au-dessus de l'abri ou des boxes. En effet, les risques liés à l'accident et les méfaits de la poussière ne sont pas négligeables.
Pour isoler les fourrages du sol si celui-ci n'est pas bétonner, il est conseillé d'utiliser des palettes en bois.
Un autre problème réside dans la prolifération des rongeurs. Il est alors conseillé d'isoler les granulés dans des bacs, ce qui présente également l'avantage de les préserver de l'humidité.
D'autre part, il faut toujours rendre les aliments inaccessibles aux chevaux mais s'ils s'échappent.

Démarches à effectuer

Le propriétaire doit prendre différents contacts :
- auprès d'agriculteurs pour l'approvisionnement en fourrage et pour le retrait du fumier.
- auprès des selleries ou des coopératives agricoles pour l'approvisionnement en granulés : marque, conditions éventuelles de livraison et formes de stockage.


Soins

Ce domaine représente une partie importante du budget global, notamment à cause des impondérables.

Maréchalerie

Selon le type de cheval et l'intensité de son activité, on choisira de le ferrer ou de le parer. Si le cheval est ferré, on la renouvellera toutes les 6 à 8 semaines.
Si le cheval est paré, son entretien dépendra de l'avis du maréchal en fonction de l'âge du cheval, de la qualité de ses pieds et de la dureté du terrain.
Exemple de prix :
- 60 à 80 € pour un ferrage des 4 pieds avec des fers classiques.

Vétérinaire

Les soins préventifs sont décrits dans le dossier qui leur est consacré. Même si ces actions sont bénignes, il est indispensable que ce soit un spécialiste des chevaux.
L'autre domaine d'action du vétérinaire est l'intervention en urgence. C'est à l'avance qu'il faut se renseigner sur les coordonnées des vétérinaires disponibles et leur temps d'intervention, que ce soit le week-end, les jours fériés ou la nuit.
Exemple de prix :
- Vermifuge : 15 à 35 €, l'unité.
- Vaccins la rage et la grippe : 50 à 70 €.

Autres soins

Le dentiste et l'ostéopathe interviennent également régulièrement pour le bien-être du cheval.
Exemple de prix :
- Dentiste : 30 à 55 €.
- Ostéopathie : 60 à 90 €.

Démarches à effectuer

En ce qui concerne les tarifs, vous devez vous renseigner car ceux-ci varient en fonction des régions et du déplacement à effectuer. D'autre part, ces professionnels peuvent vous être d'une grande aide dans vos recherches car ils connaissent bien le milieu et peuvent avoir des informations intéressantes.
En prenant contact avec eux, vous vous ferez également une idée sur leurs compétences par la qualité de leurs réponses et leur écoute.


Matériel

Les nouveaux propriétaires son souvent dingues d'accessoires en tout genre et adorent écumer les selleries à la recherche du gadget idéal ou de l'outil indispensable.

Entretien du cheval

Il existe maintenant du matériel de pansage adapté à toutes les mains alors il ne faut pas hésiter à prendre de petites brosses et des mini-étrilles pour les enfants.
Pour les chevaux au pré, la galère habituelle est celle de la boue et de la poussière. Tant que le cheval est mouillé, il n'y a pas grand chose à faire et lui mettre une selle dans ces conditions entraîne rapidement gêne et blessures. Par contre, si le cheval est sec, le cavalier se facilitera la tâche et améliorera le résultat en utilisant une étrille américaine puis un aspirateur.
Ce dernier n'a pas besoin d'être spécifiquement équin. Il suffit d'installer le bidon loin du cheval, de préférence dans un caisson pour le protéger de la poussière et atténuer son bruit. Avec une rallonge de tuyau, vous installez un portique comme pour la douche, ce qui vous permet de passer au-dessus du cheval sans le gêner. L'embout par contre sera une étrille spécialisée qui est vendue séparément. La brosse qui peut également être utilisée est souvent peu utile.
Pour le pansage habituel, les étrilles en plastique ou en caoutchouc sont préférables à celles en fer, beaucoup trop dures. En ce qui concerne les bouchons, vous devez ajuster leur dureté à la sensibilité du cheval tout en étant efficace.
Le reste du matériel de pansage ne pose pas spécialement de problème mais il faut penser à la facilité de son entretien et ne pas hésiter à avoir un matériel complet car le pansage est un moment privilégié à passer avec son cheval.
Dans le matériel d'entretien, vous devez également avoir de la graisse (le type est à choisir avec le maréchal) ainsi que du shampooing pour les beaux jours.

Matériel technique

Celui-ci dépendra beaucoup des disciplines pratiquées et du niveau technique. Cependant, il faut toujours garder comme objectif la sécurité du cavalier et du cheval ainsi que le confort de chacun. Les selles ou les filets de bas gamme présentent l'inconvénient d'avoir un cuir de piètre qualité qui s'entretient difficilement et s'use rapidement. Ils donnent une mauvaise position au cavalier et présentent une mauvaise adaptation sur le cheval.
Quelque soit l'environnement du cavalier, il ne doit pas hésiter à s'entourer de matériel pédagogique pour varier ses exercices et ses entraînements : barres, chandeliers, plots, ballon de horse-ball, etc...

Matériel d'écurie

Leur importance dépend du type d'hébergement. Mais si le propriétaire doit s'occuper des tâches d'écurie, il doit avoir à sa disposition du matériel adapté et à sa taille : fourche, balai, râteau, brouette,...


Faire son choix

Il s'agit d'une phase cruciale et très attendue. C'est sur la réussite de cette opération que vont s'appuyer des années de vie commune. Il y a trop de propriétaires malheureux pour lesquels s'occuper de leur cheval devient une corvée.
Pour vous aider et vous conseiller, il existe un site spécialisé proposant des contrats en ligne et une procédure de médiation pour régler les conflits : http://www.achatcheval.com/

Déterminer ses besoins et ses motivations

Afin de cerner le profil du compagnon idéal, plusieurs points sont à examiner scrupuleusement et sans complaisance :
- Le niveau technique du cavalier déterminera l'expérience requise pour le cheval. L'adage "À jeune cavalier, vieil cheval et vieil cavalier, jeune cheval" est une ligne de conduite à conduire en toutes circonstances.
- Selon le caractère du cavalier, on cherchera un cheval avec un tempérament en adéquation.
- Le mode de vie prévu pour le cheval déterminera son degré de rusticité. De plus, il sera plus facile d'avoir un cheval qui a déjà connu un environnement proche de celui qui l'attend.
- Les objectifs du cavalier détermineront les capacités physiques du cheval et ses capacités d'évolution.

Trouver le cheval idéal

Selon le profil que vous avez déterminé auparavant, vous avez plusieurs possibilités :
- éleveur pour un jeune cheval ou un poulain.
- centre équestre pour un cheval expérimenté.
- écurie spécialisée pour un cheval de compétition ou de haut niveau.
- particulier pour tous ces choix.
Dans tous les cas, une ligne de conduite est à observer pour éviter les embûches. Connaître les raisons de la vente est un moyen de cerner le cheval mais il faut tenter de les vérifier car il est difficile de faire confiance à 100 % aux interlocuteurs. Cet avertissement est surtout valable pour les chevaux d'âge, quelque soit le type de vendeurs.
Sur place, il est indispensable de tester le cheval sous toutes les coutures, aussi bien à pied que monté. La qualité de son caractère est en effet aussi important que ses capacités physiques. Vous devez ainsi prendre votre temps en préparant le cheval au box et en le maniant en main. Si possible, il est toujours intéressant de le voir évoluer en liberté (sur le plat et à l'obstacle) et de voir son comportement notamment quand vous le rattrapez.
Monté, vous le testez dans les domaines qui vous intéressent sur des exercices types qu'il doit réussir en dressage et à l'obstacle. Pour un cheval avec lequel vous avez des ambitions sportives ou techniques, vous devez juger ses capacités à évoluer par sa souplesse, la qualité de ses allures, sa musculature, son écoute et sa concentration.
Il est indispensable de voir le cheval évoluer en extérieur et de voir ses réactions par rapport à des situations inattendues, comme passer sur ou à côté d'une bâche.
Si vous pensez manquer de compétences ou d'expériences, il ne faut pas hésiter à se faire accompagner par son enseignant, par exemple. En effet, celui-ci vous connaît bien et peut ainsi évaluer le couple que vous feriez.
Toutefois, vous devez vous méfier des intérêts financiers qui peuvent exister entre le commerçant et votre accompagnateur, comme les commissions à la vente.

Visite vétérinaire d'achat

Selon la valeur d'achat, la visite vétérinaire peut être plus ou moins approfondie mais reste indispensable pour éviter des déceptions futures et d'éventuels frais plus importants. Le vétérinaire requis doit être spécialisé dans le domaine équin et averti des objectifs et besoins envisagés pour mieux donner un jugement. Les radiographies sont indispensables pour les chevaux destinés à une carrière sportive mais peuvent également être utile pour tous et, notamment, les chevaux de randonnée.

Période d'essai

C'est une phase délicate mais indispensable. Vous devez exiger que cette possibilité vous soit offerte pendant une durée d'une à deux semaines. À l'issu de cette période, le vendeur offre différentes possibilités en cas d'échec : reprise du cheval avec remise de l'argent (si une avance a été faite) ou échange du cheval par un autre (avec une nouvelle période d'essai et, éventuellement, une rallonge si le prix est différent).
La dernière solution est évidemment la plus employée par les professionnels mais vous êtes enchaîné à un seul interlocuteur ce qui est très frustrant.
Pendant cet essai, vous devez rester objectif quant au couple que vous formez avec ce cheval. Il est difficile de rester froid et de ne pas s'attacher rapidement mais trop d'indulgence peut vous faire passer à côté de problèmes qui peuvent devenir insolubles dans l'avenir et vous rendre la vie impossible.
Pour voir ses capacités d'évolution, vous devez le tester dans des situations insolites mais restant à sa portée.
Pendant cette phase, le futur propriétaire doit également rechercher une éventuelle modification du comportement de son cheval car il est malheureusement trop fréquent de rencontrer des chevaux mis sous calmants afin d'être assagis...
Au moment de l'achat, l'ancien propriétaire doit remettre 3 documents indispensables :
- Le livret signalétique ou le carnet d'identification (si le cheval n'est pas d'une race reconnue) : il comprend notamment le signalement et les vaccinations.
- La carte de propriétaire si le cheval a un livret signalétique : elle doit obligatoirement être remise et le nouveau propriétaire doit renvoyer le certificat de vente rempli pour enregistrer la vente et les nouvelles coordonnées .
- La facture ou attestation de vente (pour les particuliers et les éleveurs) : elle permet d'éviter les différents ultérieurs.



_________________
flower Joey flower

Maman de deux petits monstres
Nolan ( 05.10.07 ) & Eden ( 16.08.08 )
Dix mois de différence... Pour nos parents, pas de vacances !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passion-equitation2.forumactif.org
 
Acheter son cheval
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» acheter un cheval en belgique
» Vous avez acheté votre cheval... à crédit, ou ?
» A savoir avant d\'acheter
» CHEVAL DE RANDO LEOPARD
» a la recherche d'un cheval de loisir pour debutant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion Equitation :: Equitation :: L'écurie-
Sauter vers: