Un forum pour les passionnés du cheval et de l'équitation.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'hébèrgement du cheval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joey
Admin
Admin


Messages : 261
Date d'inscription : 19/04/2009
Age : 28
Localisation : Braine-L'Alleud

MessageSujet: L'hébèrgement du cheval   Dim 10 Mai - 12:55

Chez qui ?

En pension chez un professionnel ou amateur avertit, le prix sera plus élevé mais les avantages nombreux

Chez soi, vous ne lâcherez pas de chèque à chaque fin de mois, mais vous en lâcherez d’autres en entretien, installations, nourriture, etc.... Les contraintes ne tiennent pas sur les doigts des deux mains, et il vous faut déjà une solide expérience avec les chevaux. Mais y a t il plus grand bonheur que d’avoir son cheval chez soi ?



Pré ou box ?

Préférez toujours la vie au pré que celle en box. Si le box s’impose, soyez sur que le cheval puisse se détendre en liberté plusieurs par jour.



Chez vous, quelles installations ?

Quelques soit l’installation choisie, elle doit être sécurisé, confortable, à l’abri des intempéries, et disposer de points d’eau, de nourriture et de foin

En hiver, à moins de vivre dans les grands froids, un cheval qui vit à l’extérieur s’adaptera à son environnement. Si les nuits sont rudes, vous pouvez les lui faire passer à l’intérieur.

Si votre cheval est monté régulièrement et intensivement, il devra peut être être tondu. Cela ne le dispense pas de ses sorties quotidienne au pré (ou de vivre au pré tout simplement), mais dans ce cas, n’oubliez pas la couverture, surtout après le travail



Chez un pro :

Pourquoi choisir une pension chez un pro ? Malgré le cout plus élevé mensuellement, avoir votre cheval chez un professionnel ou un amateur avertit vous assure qu’il sera surveillé, entretenu et soigné si vous n’avez pas le temps de le faire vous même quotidiennement. En gros, ça vous épargne beaucoup de soucis.
Mais choisissez bien votre hôte ! D’abord, n’écoutez pas les beaux discours ... Les pro, c’est comme les hommes : tous des beaux parleurs (je plaisante messieurs !). Plutôt que les belles déclarations, regardez plutôt l’état des chevaux déjà sur place, et espérons qu’il y en ait. Ont ils l’air en bonne santé et heureux ? Pas de petites blessures partout ?
Également, préférez largement une pension où l’on vous propose de sortir votre cheval au pré, ou mieux encore, une vie au pré. Le box porte bien son nom : une boite où l’on enferme les chevaux, et d’où ils ne demandent qu’à sortir, parfois un peu trop joyeusement ....... Comme dit plus haut, préférez aussi la pension où il y a déjà d’autre chevaux, ces petites bêtes là ne supportant pas bien la solitude.
N’oubliez pas que, professionnel ou pas, à moins que cela soit inclus dans le prix de la pension, il vous faudra quand même passer plusieurs fois par semaine pour faire travailler la bête. Un cheval est un athlète qui s’entretient, et hormis les jeunes poulains ou les vieux retraités, tous ont besoin d’exercice pour s’entretenir et se changer les idées.



Chez vous :

Avoir un cheval en dessous de sa fenêtre est le rêve de beaucoup. Mais attention, même si cela parait être une parfaite solution, ça ne l’est pas forcément ... pensez :
Aux travaux nécessaire (et souvent couteux) pour aménager un paradis pour votre cheval
A l’entretien que toutes ses installations vont demander
A la surveillance et la présence qu’un cheval demande.
Aux frais normaux en foin, paille, nourriture, maréchal, véto ...

Pensez qu’il faut au grand minimum 5000 m2 de terrain par cheval. Pensez qu’il faut que tout soit clôturer électriquement : oubliez les fils barbelés. Pensez qu’il faut sécuriser tout le périmètre de vie de votre cheval. Un accident de pâture, c’est trop bête et trop vite arrivé. Pensez qu’il faut entretenir le pré et les clôtures. Pensez qu’il faut construire ou aménager un abri ou un box confortable. Pensez qu’il faudra l’entretenir une ou deux fois par jour, chaque jour de l’année. Pensez qu’il faut pouvoir stocker votre matériel, le foin, la paille, la nourriture dans des endroit sec et non poussiéreux. Pensez qu’à moins d’avoir un voisin sympa et habitué aux chevaux, les vacances et les week-end seront mis entre parenthèse. Pensez qu’il faudra offrir une compagnie à votre cheval, soit avec un autre équidé (autre cheval, âne, poney, zèbre), au pire une petite chèvre pourrait faire l’affaire ... Pensez qu’un chèvre ça se fait très facilement la malle ! Pensez qu’il faut tout simplement un minimum d’expérience dans les chevaux pour pouvoir assumer les besoins d’un cheval seul. Si ce n’est pas le cas, ne vous lancez pas dans ce genre d’aventure sans quelqu’un pour vous aider et vous conseiller à tout moment.



La vie en box ou au pré ?

Un cheval est un animal libre et noble. Si vous lui proposez un pré, même clôturé, où une boite sombre où il peut à peine bouger, son choix sera vite fait. Malheureusement, les circonstances ne permettent pas toujours d’offrir la liberté à votre partenaire. Si l’option box est imposée, soyez sur qu’il puisse se détendre à l’extérieur, et si possible avec des copains, minimum 2 heures par jour, en plus d’un éventuel travail. Les chevaux qui sont 23 h au box, et que leur 24e heure se passe enfermé dans un manège avec un cavalier sur le dos sont les chevaux les plus malheureux du monde.
Encore une fois, un cheval est un animal d’espace et de liberté, et malgré les milles et uns petits soins et gâteries que peuvent offrir leur cavaliers, RIEN ne replacera jamais sa liberté.



Les différentes installations, si le cheval est chez vous :

Le box :

Il doit faire minimum 3 mètres sur 3 pour un cheval de taille moyenne. Si vous pouvez plus, faite plus. La hauteur est aussi proportionnelle à la taille du cheval, mais une moyenne se situe entre 2m - 2,50m.
Il doit disposer d’un abreuvoir(automatique, seau, poubelle en plastique le cas échéant), lequel doit être surveillé quotidiennement et nettoyé si besoin est.
L’auge peut être en béton dans un coin, ou une mangeoire amovible. Que ça soit pour l’abreuvoir ou l’auge, évitez les trucs qui se décroche facilement de la porte et font de super ballon de foot ....
Vous pouvez prévoir un anneau en hauteur pour y suspendre un filet à foin, ou installer une râtelier (bien plus pratique). N’oubliez pas que le foin est indispensable à la vie en box, tout simplement comme passe temps !
Veillez à ce que la porte et les murs soit solide, qu’il n’y ait pas d’angles obtus ou d’objet pouvant blessé à l’intérieur du box. Laissez lui toujours la possibilité de voir à l’extérieur, soit en passant la tête par dessus la porte, soit une fenêtre. Si il y a d’autre chevaux dans l’écurie, laissez lui le loisir d’avoir un contact minimum avec eux, par la vue bien sur, mais aussi, si possible parle toucher.


L’abri de pâture :

L’abri de pâture doit être présent dans n’importe quel pré, à moins que celui ci soit naturellement bien protégé. Il doit être spacieux, sécurisé, à trois côtés ou trois et demi, contre le vent. Veillez à se qu’il soit dans un endroit le plus sec possible.


La stabulation :

Il existe deux type de stabulations : intérieure et extérieure. Il s’agit d’un très grand box accueillant en général plusieurs chevaux,constituant ainsi un mini troupeau dans un mini espace. L’intérieure sera à l’intérieur : c’est écrit dessus, c’est comme le Port Salut ... et comme le box, il faudra sortir le mini troupeau chaque jour.
L’extérieur est un compromis entre le box et l’abri de pâture. Elle a trois côté et demi, est parfaitement protégé des intempéries, largement paillée, disposant d’un râtelier à foin, et éventuellement de points d’eau intérieur. L’avantage est qu’elle offre tout le confort d’un box, tout en aillant un accès libre au pré. Une porte peut éventuellement être installé pour garder les chevaux à l’intérieur pour diverses raisons.
Soyez sûr qu’il y ait assez d’espace pour que chaque cheval soit à l’aise avec son espace personnel et qu’il puisse s’échapper d’un éventuel coup de pied.


La stalle :

La stalle est tout simplement un point d’attache sur un mur, munit d’un pare-botte de chaque côté et un point d’eau et de nourriture. C’est le plus contraignant des moyen d’hébergement pour un cheval et n’y pensez même pas si vous n’avez pas un pré où lâcher votre cheval plusieurs heures par jour. D’ailleurs la stalle ne devrait servir qu’à rentrer les chevaux si il fait grand froid et que vous n’avez pas de box (mais si vous avez un bon abri ....) ou bien pour les clubs, pour avoir leur chevaux à portée de main.


L’hiver :

Si vous habitez une région où les nuits d’hiver sont particulièrement rigoureuses et que votre cheval vit dehors, vous pouvez envisager de rentrer votre cheval au box ou en stalle pendant la nuit. Mis à part ça, si il a l’habitude de vivre dehors, pas de soucis pour lui, Mère Nature se chargera de lui donner la fourrure nécessaire.
Si vous montez votre cheval régulièrement et intensivement, vous aurez peut être à le tondre. Dans ce cas, ne le sortez pas sans couverture, surtout après le travail, et n’hésitez pas à le rentrer la nuit.
Au pré, surveillez la qualité de l’herbe et n’hésitez pas à donner du foin et/ou du grain en complément si celle ci ne suffit plus. Surveillez aussi l’eau, et si il gèle vous devrez aller casser la glace plusieurs fois par jour.

_________________
flower Joey flower

Maman de deux petits monstres
Nolan ( 05.10.07 ) & Eden ( 16.08.08 )
Dix mois de différence... Pour nos parents, pas de vacances !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passion-equitation2.forumactif.org
 
L'hébèrgement du cheval
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comment savoir si son cheval est heureux???
» ballon pour cheval
» Comment faire progresser sa position à cheval ?
» faire tourner un cheval en longe
» Aimer un cheval qui n'est pas à soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion Equitation :: Equitation :: L'écurie-
Sauter vers: